Le salaire d’une femme de ménage n’a jamais été suffisamment attractif pour susciter des vocations. En effet, vous ne croiserez jamais des aides ménagères qui vous disent avoir choisi ce métier pour sa rémunération.

Bien au contraire. Le salaire d’une femme de ménage est la variable sur laquelle les sociétés de nettoyage jouent pour augmenter leurs marges.

Il en va de même pour de nombreux particuliers qui emploient en direct. Eux aussi essaient de baisser au maximum la rémunération de leur aide ménagère. Comme un levier idéal pour se payer à moindre coût une certaine qualité de vie.

De l’autre côté c’est toute une profession qui se retrouve pressurisée. Les aides ménagères doivent en faire toujours plus pour satisfaire des clients toujours plus exigeants. Et en retour, elles reçoivent trop souvent un salaire de misère.

 

Le salaire d’une femme de ménage ne peut pas être égal au SMIC

Le salaire minimum horaire est de 9€88* en France. Et il serait supposé permettre à tout travailleur de subvenir à ses besoins.

Sauf que pour une femme de ménage, le niveau du SMIC horaire ne suffit pas à garantir un revenu mensuel au dessus du seuil de pauvreté. La faute à 2 difficultés majeures :

 

1. La quasi impossibilité d’avoir un job à plein temps

Chaque client équivaut à un employeur pour une aide ménagère. Et il lui faudrait pas moins de 25 clients récurrents pour espérer toucher un salaire complet à la fin du mois. Une mission bien souvent impossible.

En conséquence, peu d’aides ménagères touchent un salaire complet à la fin du mois. Elles sont plus nombreuses à devoir cumuler plusieurs jobs pour pouvoir joindre les deux bouts.

 

2. La forte probabilité de tomber sur des employeurs sans scrupules

De nombreux intervenants sont payés en dessous du SMIC horaire dans le secteur des services à la personne. Et ce malgré le fait qu’ils soient parfaitement déclarés auprès de l’administration.

Illettrisme. Faible niveau d’information sur leurs droits. Vie personnelle difficile… Certains patrons de société de nettoyage profitent de situations délicates des aides ménagères pour imposer des conditions salariales immorales et illégales.

 

Kliner reverse la meilleure rémunération de France aux aides ménagères de son réseau

Chez Kliner nous avons compris à quel point la qualité de service était liée à l’épanouissement des aides ménagères. Comme pour quiconque, elles sont d’autant plus performantes qu’elles sont ravies de leurs conditions de travail.

Salaire d'une femme de ménage

 

Le salaire d’une femme de ménage chez Kliner va jusqu’à 16€ de l’heure

Kliner s’est lancé un pari qui nous anime au quotidien. Offrir la meilleure offre du marché aux clients tout en veillant à améliorer la qualité de vie des aides ménagères qui travaillent dans notre réseau.

En permettant aux aides ménagères d’avoir un salaire horaire supérieur à 16€ (la rémunération augmente sur les prestations effectuées après 19 heures ou le week-end), nous pensons ainsi leur donner la possibilité d’avoir un niveau de vie décent. Même pour celles qui ne travaillent pas à plein temps.

Et ce n’est que justice, quand on sait à quel point il est pénible de faire des ménages.

Le défi reste pour autant entier. En effet, si nous pouvons garantir aux aides ménagères avec un statut d’auto-entrepreneur la rémunération que nous leur versons, nous devons continuer à encourager les sociétés de ménage de notre réseau à réévaluer à la hausse le salaire de leurs femmes de ménage.

Cette démarche est celle qui guide le développement de nos services. Nous continuerons à oeuvrer pour redonner des couleurs à ce noble métier d’aide ménagère.