Conseils de mentors

Les 9 nuances d’entrepreneur : Paresseupreneur, Lotopreneur, Bébépreneur…

Il semblerait que le mot Entrepreneur tende à se vider de son sens.

En effet, à cette époque où il n’a jamais été aussi facile de créer une entreprise, où les réseaux sociaux deviennent le lieu de mise en scène de toutes les initiatives, et où l’envie de devenir riche et vite est le moteur principal pour beaucoup qui se lancent dans l’entrepreneuriat, il est curieux de constater que dans le même temps, le nombre d’entreprises qui se cassent la gueule n’a jamais été aussi important, en proportion.

De toute évidence, l’entrepreneur qui jadis s’investissait dans la durée en quête d’accomplissement n’est plus de mode.

Désormais place à l’entrepreneur parieur, venu miser espérant décrocher le gros lot. Et on en observe exactement 9 nuances, neuf variantes de ce type d’entrepreneur.

Si vous envisagez créer une entreprise et réussir durablement, il est fortement recommandé de ne jamais, oh jamais, ressembler à une de ces nuances d’entrepreneur.

 

Nuance #1 : Le Toutourienpreneur

C’est l’entrepreneur qui veut gagner le maximum, tout de suite, parce qu’il n’a pas compris l’importance de construire une relation dans la durée avec ses clients. Cette nuance d’entrepreneur s’observe dans tous les secteurs imaginables.

L’archétype même c’est le plombier ou serrurier qui vient vous dépanner quand vous êtes en détresse. Il pourrait vous délivrer un service exceptionnel : arriver vite, compatir à votre situation, vous rassurer et vous faire payer le juste prix. Au lieu de ça il prend le temps à arriver, puis dramatise la situation pour vous faire payer le prix fort.

Mais connaissez-vous un seul serrurier ou plombier (de la sorte) qui ait fait fortune dans son métier ? Non. Parce qu’ils voguent d’un client à un autre, en tirent le maximum une fois, et perdent toute crédibilité ensuite.

Le succès d’une entreprise se construit sur l’adhésion des clients à ce que vous proposez. Plus vous y mettez de la valeur, par la qualité de votre service ou de votre produit, plus vous pouvez augmenter vos marges, et générer des bénéfices sur la durée.

 

Nuance #2 : Le Quiditleplusfaitlemoinspreneur

Vous avez certainement, en ce moment même, quelqu’un de votre entourage qui correspond à cette nuance. Regardez bien.

Le Quiditleplusfaitlemoinspreneur c’est celui-là qui est le plus motivé pour se lancer dans toute forme de projets. Il a des idées géniales comme vous n’imaginez pas. Il s’exprime et les vend comme vous ne ferez jamais. Quand il vous projette les perspectives d’une initiative, vous vous levez et applaudissez, en larmes, comme si vous étiez à la fin d’un bel opéra.

Sauf que quand il faut commencer à travailler, plus personne. Quand il faut passer des belles paroles à l’action, vous perdez la moitié de son contenu. Et pire, quand de l’action vous devez passer aux résultats, il a disparu.

Être entrepreneur c’est être prêt à se retrousser les manches et travailler jour et nuit comme personne n’imagine. Si ne serait ce qu’une seconde vous avez cru vous reconnaître dans cette nuance d’entrepreneur, l’entrepreneuriat n’est pas fait pour vous. Peut-être l’opéra ?

 

Nuance #3 : Le Paresseupreneur

Le Paresseupreneur est une nuance très en vogue d’entrepreneur.

En effet on les retrouve de plus en plus, boostés par les success stories qui se partagent sur les réseaux sociaux. Ou encore par le culte des revenus passifs, promu dans des livres comme La semaine de 4 heures : travaillez moins, gagnez plus et vivez mieux.

Bien évidemment, il n’y a rien de mal à vouloir gagner plus et travailler moins. Il faut juste avoir conscience que le véritable entrepreneuriat ne mène pas à ça.

Entreprendre c’est vouloir s’accomplir en créant de la valeur et en laissant une trace plus grande que soi. L’argent, le style de vie ne sont que des conséquences périphériques de cette démarche.

Si au contraire ils sont vos moteurs, vous tomberez dans les travers du Paresseupreneur. Plus la tâche devient difficile moins il travaille, parce qu’il n’était simplement pas venu pour ça.

 

Nuance #4 : Le Lotopreneur

Le Lotopreneur est celui là qui se lance dans l’entrepreneuriat parce qu’il veut devenir millionaire en 1 an. Il a l’idée du siècle, est convaincu qu’avec un peu de stratégie, un peu de relation et un peu d’audace, il sera riche pour Noël.

Vraiment ? Et si on parlait de la règle, et non pas des quelques exceptions qui font naître des fantasmes.

Réussir en tant qu’entrepreneur est un processus long qui prend 5 ans, 7 ans ou même 15 ans, selon le secteur dans lequel vous opérez et la méthode que vous utilisez pour construire votre succès.

Si vous n’êtes pas prêt à durer, autant ne pas commencer.

 

Nuance #5 : Le Bébépreneur

Le Bébépreneur s’est lancé dans l’entrepreneuriat un peu rapidement, imaginant entrer dans le monde des bisounours, où il suffit de rêver, d’imaginer ce qu’on veut, pour que ça se réalise.

Alors quand il a appelé 100 clients et que 99 lui ont raccroché au nez. Quand il a présenté son projet à des dizaines d’investisseurs et que tous ont collectivement décidé d’y investir 0 euro. Après un an de dur travail sans se verser de salaire…

…Le Bébépreneur a le blues, il regrette d’avoir franchir le pas. Il n’imaginait pas que ce serait aussi dur. Snif Snif.

Mais ça c’est le vrai monde de l’entrepreneuriat. Il ne révèle pas toujours celui qui a le plus beau projet, mais celui qui a le coffre pour le porter envers et contre tout.

Bebepreneur

 

 

Nuance #6 : Le Jesaistoutpreneur

En fait il y a deux types du Jeasaistoutpreneur.

D’un côté il y a celui qui n’a jamais rien créé, jamais rien osé, mais qui a un avis sur tous les business du monde.

Vous lui parlez de votre projet, en 2 secondes il vous a déjà dit pourquoi ça ne va pas marcher. Il vous décourage d’oser et dans le même temps on attend toujours qu’il franchisse le pas. Lui c’est le Jesaistoutsansjamaisfairepreneur.

Puis de l’autre côté il y a celui qui grâce à un alignement des planètes a connu un succès rapide en affaires et pense que son avis est désormais le seul valable dès qu’on parle d’entreprise. C’est le Jesaistouthamdoullahpreneur.

En entrepreneuriat, aucun succès passé ne vous rend plus légitime pour réussir aujourd’hui. Entreprendre c’est apprendre tous les jours.

 

Nuance #7 : Le Jaimelaviepreneur

C’est la nuance d’entrepreneur qui fait le plus rêver les âmes sensibles. Belle voiture, voyage en première classe, la fête du jeudi au dimanche, les belles fringues et j’en passe.

Le Jaimelaviepreneur aime montrer des signes apparents de réussite. Et souvent ceux qui les exposent le plus sont ceux dont les affaires sont le moins en verve.

En effet, il y a une formule.

1 : Je fais l’entrepreneuriat pour les mauvaises raisons. 2 : Je sors profiter du peu d’argent que je gagne. 3 : Je montre aux autres que j’ai réussi avant que la réussite ne me fuit. 4 : Je disperse mon énergie et il m’en reste peu pour continuer à être créatif pour mon entreprise. 5 : Mon activité s’étiole. 6 : J’abandonne.

 

Nuance #8 : Le Jaipasdargentpreneur

Le Jaipasdargentpreneur n’a pas trouvé l’équilibre entre économiser et investir.

Il passe sa journée à faire des jobs payés 10€ de l’heure, au lieu de consacrer son temps à créer de la valeur et laisser son équipe la fructifier.

En effet, le Jaipasdargentpreneur a besoin d’une assistante pour gérer l’administratif mais il préfère le faire lui même pour économiser. Job payé 10€ de l’heure.

Il a besoin d’une conseillère commerciale pour répondre aux clients, mais trouve le temps pour le faire lui même car il ne peut pas encore se la payer. Encore un job payé 10€ de l’heure.

En réalité, le Jaipasdargentpreneur n’est pas un entrepreneur. C’est un salarié indépendant qui voulait être entrepreneur.

Et pour sortir de cette nuance, il devra d’abord comprendre que la croissance d’une entreprise est intimement liée à celle de son équipe.

Charge à lui de trouver le bon rythme auquel grandir. Mais grandir est un impératif.

 

Nuance #9 :  Le Toucheatoutpreneur

C’est sans doute la nuance la plus populaire des entrepreneurs.

Le Toucheatoutpreneur se reconnait facilement. Il a déjà essayé d’entreprendre dans 3 ou 4 domaines différents, il passe en moyenne moins de 2 ans par domaine, et est déjà à l’affût pour se lancer dans 2 ou 3 nouvelles opportunités.

L’autre point commun des Toucheatoutpreneurs c’est que sur le long terme, ils ne réussissent rien de ce qu’ils entreprennent. Ceci pour la bonne raison qu’ils se tournent vers autre chose à l’instant où ce sur quoi ils sont actuellement devient pénible, ennuyeux.

Pensez aux personnes qui ont fait fortune autour de vous ou des personnes publiques que vous connaissez : Bill Gates, Jeff Bezos, Jack Ma, etc. Tous, se sont faits dans un domaine, puis ont diversifié.

On ne diversifie pas pour se faire.

 

Alors quelle nuance d’entrepreneur êtes-vous ?

 

11.02.20 | Conseils de mentors

CADRES Forum
CADRES Forum
Nous sommes une communauté de femmes et d'hommes riches de nos différences et forts de nos expériences personnelles et professionnelles. Nous les partageons gratuitement afin de vous aider à faire votre propre chemin.



Plus dans Conseils de mentors


QUICONQUE PEUT SAVOIR.
LE PLUS IMPORTANT C'EST DE COMPRENDRE.

Recevez dans votre boite mail nos retours d'expérience sur les sujets qui font votre vie professionnelle.