Beaucoup y pensent, nombreux en rêvent, certains franchissent le pas, d’autres n’oseront jamais. Une chose est certaine, c’est que tout le monde n’a pas vocation à devenir entrepreneur.

L’entrepreneuriat demande un certain nombre d’habitudes, d’aptitudes autres que les qualifications professionnelles, des qualités qui permettront à l’aventure de se lancer et surtout, de perdurer.

Voyons ensemble quelques-unes des qualités qui reviennent chez bon nombre d’entrepreneurs à succès rencontrez ci et là :

1. L’exercice physique régulier

Les bienfaits du sport ne sont plus à démontrer, mais encore, pour un cadre, la pratique régulière serait même une obligation. Un nombre incalculable d’entrepreneurs vantent les effets positifs de l’activité physique régulière sur leur activité professionnelle.

La gym, le jogging, le yoga, la natation et même le vélo sont des pratiques récurrentes de la vie de nos icônes de l’entrepreneuriat, qui sont toniques et performants. Richard Branson et Jack Dorsey sont de bons exemples. Si vous n’êtes pas un lève-tôt comme eux, organisez-vous pour dégager une heure de la journée (ou de la soirée) pour en faire. Le gain, c’est quand on le fait de façon régulière.

 

2. La lecture

Une expression anglaise dit : « leaders are readers » (les leaders sont des lecteurs). La lecture est une activité qui fait la force des entrepreneurs les plus pointus :

  • Warren Buffet passe 80% de ses journées à lire.
  • David Rubenstein est certainement l’un des lecteurs les plus extrêmes qui soient. Il affirme lire 6 livres par semaine, et 10 journaux par jour !
  • Bill Gates est connu pour son appétit pour la lecture : 50 livres par an en moyenne.

La lecture maintient l’esprit en éveil et nourrit celui-ci. Elle contribue à l’épanouissement personnel et professionnel. Ce que vous lisez fait ce que vous êtes.

3. La curiosité exprimée à travers des passions

Même si celles-ci n’ont absolument aucun lien avec l’activité que vous menez, donnez-vous le temps vos passions. La poterie, la collection d’ancien jouets, le tricot… peu importe à quel point ça peut avoir l’air hors du commun, ne laissez pas vos passions de côté. Elles donnent équilibre, sensation d’accomplissement et paix de l’esprit.

Marissa Mayer affirme que ses hobbies la rendent meilleure au travail. Ils lui permettent de générer des façons nouvelles et innovantes de voir les choses. Sa passion ? Les cupcakes !

  • Elon Musk collectionne les James Bond.
  • Warren Buffet est passionné du Ukulélé – il a même fait un duo avec Bon Jovi.

Laissez-vous aller à un hobby qui vous aidera à décompresser après une rude journée de travail. Ça aura un effet positif sur votre personnalité et sur votre créativité.

4. La générosité

La philanthropie est un autre trait commun de bien des entrepreneurs à succès. Ne dit-on pas que ce que l’on donne gratuitement et généreusement nous revient multiplié sous bien d’autres formes ?

Les restaurants « thirteen » du cuisinier australien à succès Jamie Oliver est un bel exemple. Il offre la possibilité à des marginaux de s’insérer ou de se réinsérer dans le monde professionnel au travers de ces restaurants. Les co-fondateurs de Airbnb se sont eux-aussi démarqués en offrant la moitié de leur fortune à des œuvres de charité. Il ne s’agit pas forcément pour vous de créer une fondation comme celles qu’on ne cite plus (Bill & Melinda Gates, Chan Zuckerberg Initiative, etc.) mais de donner de ce que vous avez à des personnes dans le besoin.

Le sentiment de plénitude généré par des actions comme celles-là est sans pareil. N’hésitez donc pas à faire sourire quelqu’un : donnez gratuitement et généreusement.

5. Les capacités oratoires

Vous avez certainement vu vote admiration pour certains entrepreneurs croître après avoir assisté, visionné ou écouté l’un de leurs speeches.

L’un des exemples les plus connus est le feu Steve Jobs. Il semblait ne faire aucun effort pour s’exprimer devant des foules nombreuses. Il avait le chic pour mettre en scène des « shows » pour le lancement de chaque nouveau produit. Il est reconnu pour ses préparations et répétitions méticuleuses qu’il considérait comme étant une partie conséquente de son travail.

Voilà qui confirme bien que personne ne nait grand orateur. Ça demande un travail constant qui, s’il est bien fait, peut avoir des résultats spectaculaires.

6. La passion comme moteur de l’activité

Si l’une des raisons pour lesquelles des individus quittent leur emploi c’est la perte d’intérêt, c’est également une menace pour l’activité entrepreneuriale. Si vous n’êtes pas conduit par une passion forte pour ce que vous faites, vous ne tiendrez pas la route.

Un autre exemple venant de l’autre côté de l’Atlantique, John Mackey affirme que son objectif est de créer un environnement dans lequel tout le monde sera tellement engagé dans son travail, au point d’avoir la sensation que celui-ci est un appel. C’est son désir de développer une meilleure fourniture en nourriture qui l’a poussé à créer son entreprise, transformant ainsi sa passion en une marque reconnue.

7. L’humilité

L’un des modèles les plus connus pour son humilité et son accessibilité c’est Tony Hseih, le fondateur de Zappos. Il y tient tellement qu’être humble fait partie des valeurs centrales de son entreprise. Peu importe le niveau de talent d’un candidat à l’emploi, si celui-ci démontre une quelconque tendance à l’égocentrisme, l’entreprise cherchera un candidat avec une meilleure attitude.

Tony Hseih est convaincu que la bonne marche de son entreprise dépend du rapport d’égalité entre les employés. Il a lui-même rejeté le bureau fermé « du patron » et maintient des relations personnelles avec les employés, peu importe le succès de Zappos.