Comment investir quand on n'est pas riche ?

Beaucoup de personnes pensent, à tort, qu’il faut déjà avoir beaucoup d’argent pour pouvoir investir. C’est même presque une question philosophique : faut-il investir pour devenir riche ou faut-il être riche pour investir ? Sans se pencher sur le sujet pendant des heures, la bonne question à se poser avant toute chose n’est elle pas de savoir ce que représente à nos yeux la richesse ?!

 

Investir, c’est d’abord une question d’état d’esprit

Sans démagogie aucune, il y a un milliard de façons d’être riche et on est tous un peu riche de quelque chose, tant qu’on considère que la richesse n’est qu’un levier vers la jouissance d’une liberté qui nous est chère. Entendons par liberté la capacité de faire sans contrainte.

Il y a des libertés que seul beaucoup d’argent achète. Celui qui veut être libre d’aller et venir sur la lune quand bon lui semble, on peut penser qu’il lui faudra être sacrément plein aux as pour pouvoir jouir de cette liberté. C’est le cas d’Elon Musk, le fondateur de Paypal et Tesla, qui semble faire du voyage dans l’espace un de ses rêves les plus profonds qu’il tente de réaliser en investissant, encore et encore.

 

Elon Musk

 

D’un autre côté il y a des libertés qu’une bonne organisation financière suffit à acheter. Nombreux sont ceux qui veulent juste être libres de voyager et découvrir le monde ; libres de construire ou acheter la maison de leurs rêves; libre de ne pas avoir à travailler dans leurs vieux jours pour assurer l’avenir de leurs enfants; etc… Pour toutes ces libertés, quelques investissements malins suffiront à les rendre possibles.

Au final, en observant de près la plupart des succes stories qui nous inspirent, rares sont ceux qui ont investi avec pour objectif de devenir riche. La richesse est une conséquence heureuse d’un investissement. Et si on vit pour être riche, la richesse devient une cible mouvante. Plus on s’en rapproche, plus elle s’éloigne, car on en veut toujours plus et on est lancé dans une course sans fin.

Qui veut investir ne doit jamais avoir la richesse pour objectif. Si c’était le cas, à l’instant même où les choses n’iraient pas dans votre sens, vous paniquerez en vous disant que c’est trop dur et à la minute d’après, vous voudrez abandonner.

A l’inverse quand on se met à investir dans un projet qui a un but identifié, sain et atteignable, on est généralement prêt à endurer les sacrifices nécessaires, car au fond de soi on s’est forgé la conviction d’être sur la seule voie qui nous mène à une liberté qui nous est chère.

Pour investir et réussir, il faut croire en l’avenir. Il faut être profondément optimiste et positif.

 

Investir quel que soit notre niveau de revenu

Si un de vos amis vous dit que vous ne gagnez pas assez pour investir, prenez une mesure radicale contre lui : Unfollowez-le sur Twitter, bloquez-le de la liste de vos amis sur Facebook, ou alors de-likez sa dernière photo (LOL). Le message sera suffisamment clair pour qu’il se garde à jamais de véhiculer de nouveau son discours défaitiste et erroné.

 

Investir beaucoup de soi quand on gagne moins d’un SMIC

Avez-vous remarqué que depuis le début de ce post jamais nous n’avons associé les mots ‘Investir’ et ‘Argent’ ? Le faire laisserait penser que la seule chose qu’on ait à investir serait de l’argent. Et pourtant bien des fois, votre plus bel investissement sera votre temps, votre passion, et toutes ces autres qualités qui font qu’on est tous riches de quelque chose… Souvenez-vous.

Un vieux sage m’avait glissé une fois que quand on part de rien, pour réussir dans la vie on a souvent besoin d’un modèle et d’un mentor. Le modèle nous inspire, tandis que le mentor nous ouvre la voie.

Alors si vous ne gagnez que peu de revenus voire aucun revenu et si vous poursuivez des rêves plus grands, la première chose à investir est la meilleure partie de vous.

Si on prend l’exemple d’un footballeur brésilien lambda qui est né dans la misère des Favelas et qui a conquis aujourd’hui sa liberté de parcourir le monde et d’assurer sereinement l’avenir de sa famille en devenant footballeur professionnel international.

Un jour, quand il ne gagnait que peu de revenus voire aucun, il a identifié son talent de footballeur comme un atout. Il s’est ensuite développé en imitant un modèle, Pelé, Ronaldo ou autre. Puis plus tard il y a eu quelqu’un, son mentor, qui l’a repéré et qui lui a donné sa chance.

Parti de rien, il a investi son temps, son travail et sa détermination dans son talent. Et en s’ouvrant à son environnement, en développant sa capacité à rencontrer les bonnes personnes, il s’est donné une chance de rencontrer son mentor.

Ce qui est vrai pour un footballeur est vrai pour toutes les personnes qui sont convaincues du talent exceptionnel qu’elles possèdent. Il faut le travailler – tant il est vrai qu’un don sans travail n’est qu’une sale manie -, puis donnez-vous la chance que quelqu’un le mette en lumière, et le tour est joué.

De manière générale, quand on part de zéro, quels que soient ses projets, il faut aborder l’investissement par palier. D’abord j’investis mon temps, mon travail et ma personnalité pour m’ouvrir les portes. Quand je commence à gagner un peu d’argent, j’investis une partie de mon épargne. Etc…

 

Petite pause, Suite du post très prochainement 🙂

 

==============

Ligne éditoriale et raison d’être de ce blog Lifestyle

The LifeStyle Team Catégories :