Le bénévolat est une démarche qui, sur un CV, valorise les qualités humaines du candidat. Elles mettent en avant des traits de personnalité tels que le dévouement et la capacité de don de soi sans argent, qui peuvent être très appréciés des recruteurs.

Les missions bénévoles : pourquoi ?

 

Vu le temps réduit que les recruteurs passent sur les CV (une minute en moyenne), il est indispensable de se démarquer des autres candidatures affichant des compétences professionnelles similaires. Le bénévolat est l’un des éléments qui permettent justement de sortir du lot.

Selon Hafida Lrherzzioui, consultante en charge de l’insertion professionnelle à l’Université Louis Pasteur de Strasbourg, « à diplôme égal, un CV enrichi d’une expérience de bénévole sera privilégié, car il décrit quelqu’un qui sait s’investir et s’ouvrir aux autres ».

Sur votre CV, les activités bénévoles laissent transparaître une personnalité riche, et mettent en avant les valeurs que vous défendez. L’entreprise que vous visez a-t-elle créé une fondation ? Faire du bénévolat est déjà un atout pour vous.

Les missions volontaires sont également un moyen de mettre vos compétences professionnelles en valeur. Si vous avez pu en effectuer quelques-unes qui correspondent au poste que vous visez, l’expérience pourra être appréciée même si elle a été non rémunérée.

Pour la mettre clairement en valeur sur votre CV, vous devez donc définir votre activité de volontaire par des mots et expressions du registre professionnel. Il ne faudra pas juste mentionner « bénévolat » ou « volontariat ». Elle pourra notamment rentrer dans la section « expériences professionnelles » de votre CV, surtout si vous y avez consacré un certain temps. Dans le cas contraire, elle peut être placée dans la section « divers » ou « hobbies ».

N’hésitez pas à faire mention des résultats qui ont été les vôtres pendant votre mission.

Le bénévolat, comme le volontariat, démontrent également que vous cherchez de l’expérience, et que vous n’êtes pas conduit que par l’argent. Vous avez ainsi l’opportunité d’occuper différents rôles tout en affirmant que pour que vous trouviez satisfaction dans votre emploi, l’aspect financier est secondaire.

 

Où trouver des opportunités de volontariat ?

 

UN Volunteers est l’un des sites les plus côtés pour le volontariat dans le monde, que ce soit sur le terrain, comme en ligne.

Un Ukraine, le GoCamp, est décrit comme étant le plus gros projet éducatif à l’heure actuelle et devinez quoi ? Ils recrutent des volontaires en ce moment !

Vous trouverez également des opportunités actuelles de volontariat international sur les sites

Ou sur le site de France Volontaires 

 

Volontariat et bénévolat : faire la différence

 

Il est important de relever que sur le plan légal, les deux notions diffèrent. Le bénévole est toute personne qui intervient au sein d’une ONG ou d’une association sans contrepartie financière. L’activité de bénévolat ne peut pas être considérée comme activité professionnelle au même titre que l’activité de volontaire.

Le bénévole s’engage librement, pour effectuer une / des activité(s) au bénéfice d’autrui, en dehors de ses activités habituelles et de son temps de travail. Ici, sur le plan légal, le bénévole ne jouit d’aucun droit en termes de protection pendant son activité de bénévole. Cependant, les ONG, comme les associations importantes, doivent assurer leurs bénévoles pour les actions survenant durant leur activité (loi du 27 Janvier 1993).

Par contre, les bénévoles qui partent à l’étranger doivent, en guise de couverture, contracter une assurance assistance. Le volontaire bénéficie, quant à lui, d’un autre traitement sur le plan légal, mais encore, lorsque l’activité se fait à l’international.

 

Le volontariat international : une activité règlementée en France

 

Le Volontariat international (VI) a été créé en remplacement du service national en coopération, et suite à la suspension du service national obligatoire en France.

Il se décline sous trois formes principales :

  • Les volontariats internationaux d’échange et de solidarité (aide au développement et coopération) : ce type de volontariat est soutenu par des garanties sur les conditions dans lesquelles l’action du volontaire sera préparée et suivie, sans oublier sa protection sociale.
  • Les volontariats internationaux en entreprise (aide au développement international des entreprises françaises à l’étranger)
  • Le volontariat international en chantiers internationaux: mis en place par de petites structures associatives celui-ci n’implique pas d’aide financière venant de l’état, contrairement aux deux premiers types.

La rémunération du volontaire international en entreprise ou en administration se situe entre 1100 et 2900 Euros nets par mois selon le pays. Cette rémunération ne tient pas compte du niveau d’études.

En 2014, les pays vers lesquels le plus de volontaires français ont été envoyés sont :

  1. L’Allemagne
  2. Les Etats-Unis
  3. La Belgique
  4. Le Royaume uni
  5. La Chine et Hong Kong

Les secteurs de recrutement les plus sollicités :

  • Banque
  • Fabrication de véhicules
  • Industrie pharmaceutique
  • Transport aérien
  • Construction aéronautique
  • Travaux publics
  • Transports ferroviaires et urbains
  • Services informatiques
  • Services
  • Services et conseils aux entreprises

En 2014, 1813 entreprises ont recours au volontariat international en administration ou en entreprise, dans le développement de leur activité économique, et on compte 8227 volontaires de ce type postés dans 32 pays dans le monde. La durée moyenne d’un tel type de volontariat est de 18 mois.

 

Etes-vous volontaire ?

 

Le volontariat international représente un gain d’expérience intéressant à la fois sur le plan professionnel et personnel. Il renvoie l’image d’une personne qui n’est pas mue que par l’argent, et dont l’intérêt pour autrui est élevé. Encore, lorsque les expériences de volontariat sont faites dans un secteur d’activité correspondant à une spécialisation professionnelle, la plus-value est davantage marquée.

Le bénévolat peut également renvoyer de bons signes aux recruteurs, tant est-il qu’il renvoie l’image de belles valeurs humaines. Cependant, le statut de bénévole, est moins avantageux sur le plan sécuritaire notamment, que celui de volontaire, tel que défini par la loi.

En France, les volontaires internationaux jouissent d’un statut légal, et la rémunération mensuelle peut être très intéressante, sans considération aucune du niveau d’études. Ce n’est donc pas un luxe que d’être volontaire. Non seulement ça peut arrondir les fins de mois, mais en plus c’est bon pour le CV.