Creer son entreprise

À quel point c’est difficile d’être entrepreneur !

Tout le monde n’est pas fait pour être entrepreneur. Et pour ceux qui le deviennent, garder leur enthousiasme au fil de l’adversité est peut être le plus grand défi qu’ils auront à relever.

En effet, le quotidien d’un (jeune) entrepreneur est une épreuve permanente :

  • Vous pensez avoir l’idée du siècle, mais vous vous rendez compte que pour la mettre en oeuvre vous devez conjuguer avec une série de personnes qui de prime abord n’ont cure de votre idée du siècle. Et le seul langage qu’ils comprennent, c’est celui de l’argent.
  • Vous devez construire une dynamique autour de votre produit, partant de zéro : création/approvisionnement, fournisseurs, partenaires, investisseurs…
  • Une fois votre produit prêt, vous devez l’amener à la rencontre de son marché. Il devra y trouver les clients potentiels qui sont déjà sollicités de toutes parts par des marques. Et il rentrera à coup sûr dans les radars des concurrents qui feront tout pour tuer votre bébé dans l’oeuf.
  • Vous devez apprendre à recruter et à manager des salariés. Ce qui est tout sauf une sinécure. Et quoiqu’il arrive, vous devez toujours les payer avant de penser à vous verser le moindre centime, à supposer qu’il en reste sur le compte bancaire. En effet bien des fois, vous vous retrouverez sans plus rien pour vous… Avec dans le même temps des salariés qui s’estimeront pas assez bien payés, et vos proches qui penseront que vous vivez chichement.
  • Quand vous n’avez pas encore de salariés ou si un beau matin ils décident de ne pas se pointer, vous devez être prêt à porter différentes casquettes : commercial, marketeur, comptable, développeur, aide ménagère
  • Vous connaîtrez ces moments où la réalité ne colle pas du tout avec votre business plan. Alors le doute s’emparera de vous. Ai-je fait le bon choix ? Et si je courrais à la faillite ? Comment vais-je nourrir ma famille ? Dans ces moments vous réaliserez que la raison vous invitera à stopper les frais, là où la passion vous dira de continuer. Et c’est votre force ou votre fragilité psychologique du moment qui vous orientera d’un côté ou de l’autre.
  • Vous aurez à travailler en moyenne 12 à 16 heures par jour, 6 à 7 jours par semaine et pendant des années, avant d’espérer atteindre un revenu confortable. Sauf si vous êtes un bébépreneur ou un paresseupreneur, qui croit qu’il suffit d’une bonne idée pour faire sauter la tirelire.
  • En règle générale vos employés n’en auront rien à faire de la santé de votre business. Le plus important, c’est qu’ils soient payés. Les problèmes d’attractivité, de croissance, de rentabilité, c’est pour vous et vos nuits blanches. Eux quand ils ont des tracas au bureau, c’est souvent parce qu’ils ont reçu un mauvais commentaire sur un post Facebook.
  • Vous aurez toujours un amas de paperasse administrative qui vous attendra. Et si vous loupez les rendez-vous avec vos courriers, le retour de bâton prendra la forme de pénalités financières de retard, de visites d’huissiers, d’assignations en justice, de risques de mise en liquidation, etc. Sans compter vos plus gros concurrents, qui ne manqueront pas de chercher la faille dans votre structure naissante pour vous coller souvent des rappels à la loi, et parfois des dénonciations éhontées devant les juridictions.
  • Vous réaliserez l’impact des taxes sur la santé financière d’une entreprise. Et alors que vous chercherez à créer le cadre fiscal le plus favorable au développement de votre entreprise, vous verrez tous ces doigts pointés vers vous, vous traitant de cupide capitaliste.
  • Côté perso, les amis et la famille auront au pire les mots ou l’attitude pour vous décourager. Au mieux, ils ne vous encourageront pas simplement. En effet plus vous êtes ambitieux, moins on vous suit, car vous sortez du lot. En réalité, votre entourage s’attend à ce que les fruits de votre travail agrémentent leur vie, ce qui se traduit par une consommation méthodique de votre beau salaire mensuel. Or il n’y a rien de plus instable que le salaire d’un jeune entrepreneur. L’absence de soutien de vos proches sera donc votre fardeau quotidien, mais cela sera aussi la preuve que vous êtes sur un chemin disruptif, donc sur une voie à fort potentiel d’accomplissement.
  • Bien des fois vous manquerez des événements de vie importants. Un mariage, un baptême, un anniversaire, ou tout simplement du temps de qualité à partager au quotidien. Souvent vous serez présent physiquement, mais absent psychologiquement. Alors vos êtres les plus chers vous le reprocheront vous faisant passer pour quelqu’un qui n’a aucun sens des priorités et des valeurs. Quand bien même tout ce que vous faites c’est pour eux, pour pouvoir vous autoriser plus tard ces moments privilégiés à volonté.
  • Avec un peu de chance vous serez fait cocu moins de deux fois par an (au delà c’est inacceptable !!!😂). Et il serait exceptionnel que vous échappiez aux trahisons de votre conjoint(e) sous forme de flirts poussés ci et là, sous couvert de délaissement. Avec ça, trop souvent vous devrez gérer des crises familiales de toute sorte, qui viendront occuper votre esprit sur le peu de temps libre que vous vous autorisez, avec des conséquences sur votre santé dû au manque de repos et sur celle de votre entreprise dû à la perte d’efficacité. C’est ce que traduit le syndrome des 3D que connaissent malheureusement de nombreux entrepreneurs : Le Dépôt de bilan, le Divorce, la Dépression.

 

Les défis à relever au quotidien pour un entrepreneur sont donc multiples et variés. Et quel que soit leur nombre, chaque entrepreneur a une obligation absolue, celle de répondre présent chaque jour qui se lève.

En effet, quelle que soit la fatigue, la peine, la tristesse, la peur, si vous ne répondez pas présent à la tâche, personne ne vous tendra de chèque à la fin du mois. La suite, c’est la faillite assurée.

Et non seulement vous devez toujours être présent, mais vous devez l’être avec la bonne attitude. Car si vous vous pointez toujours en retard au bureau, vos employés vous emboiteront le pas. Si vous vous pointez mal habillé, vos employés vous emboiteront le pas. Si vous vous pointez avec une attitude paresseuse, vos employés vous emboiteront le pas…

Mais si vous placez vos standards très haut, vos employés porteront votre entreprise le plus haut possible. Faut-il encore réussir à maintenir ses standards élevés, malgré les épreuves qui vous arrivent à la figure chaque matin.

Si vous y parvenez, alors vous pourrez goûter aux joies d’une entreprise mature : la sensation d’accomplissement personnel, une certaine liberté financière, la sécurité de l’avenir pour vos proches et un sommeil retrouvé.

 

08.07.20 | Creer son entreprise

CADRES Forum
CADRES Forum
Nous sommes une communauté de femmes et d'hommes riches de nos différences et forts de nos expériences personnelles et professionnelles. Nous les partageons gratuitement afin de vous aider à faire votre propre chemin.



Plus dans Creer son entreprise


QUICONQUE PEUT SAVOIR.
LE PLUS IMPORTANT C'EST DE COMPRENDRE.

Recevez dans votre boite mail nos retours d'expérience sur les sujets qui font votre vie professionnelle.