Les êtres humains naissent égaux devant le besoin de gagner de l’argent !

Quelles que soient nos origines, nos aspirations, vient toujours le moment où nous faisons face au besoin de gagner de l’argent.

Non pas que tout le monde en serait accro. Il se trouve juste que l’argent est la principale contrepartie pour obtenir des biens et services sur cette terre. Et de fait, qui qu’on soit, on finit par en avoir besoin.

La nature des besoins peut varier d’un individu à un autre en fonction de la personnalité de chacun. Mais  le besoin lui, est inéluctable pour tous.

 

Nous sommes tous inégaux devant les moyens pour gagner de l’argent

Avant d’aller plus loin sur les outils dont on dispose pour gagner de l’argent…

Eliminons tout de suite les situations exceptionnelles qui ne sont pas des sources usuelles de revenus. L’exhumation d’un trésor caché. L’héritage qui vous tombe du ciel. La vie au crochet d’un parent fortuné. L’alignement des 6 numéros qui ferait de vous le prochain gagnant du Super Loto.

Vous avez encore plus de « chances » de vous prendre de la merde de pigeon sur la tête que d’être l’heureuse « victime » d’un de ces scénarios.

En réalité, il n’existe que deux façons légales de gagner de l’argent, chacune avec ses avantages et inconvénients :

-/ Soit on travaille pour un patron
-/ Soit on devient son propre patron

Quelle que soit la voie qu’on emprunte, successivement ou simultanément d’ailleurs, les opportunités sont infinies. Ce qui signifie qu’il y a forcément une voie pour chacun mais que par ailleurs, elle peut être difficile à trouver.

Ce qui est étrange, c’est de constater qu’une fois que l’on a trouvé le moyen qui nous convient pour gagner de l’argent, généralement on cesse de regarder plus loin. On se contente d’engranger nos revenus. Quand on peut on fait un ou deux placements, parce que X ou Y nous l’a conseillé.

Puis on attend tranquillement la fin de nos jours, oubliant que la vie est tout sauf un long fleuve tranquille. Et que tôt ou tard, on aura toujours des problèmes à la hauteur de ses moyens.

C’est pourquoi passé le stade de ‘trouver le moyen pour gagner de l’argent’, Il faut regarder vers l’étape d’après.

Comment s’assurer de toujours en avoir, tout en améliorant sa qualité de vie.

 

Pour gagner de l’argent, il faut savoir le dépenser

Quel que soit notre niveau de revenus, pour s’assurer de toujours gagner de l’argent il faudrait mettre ses œufs dans chacun de ces 3 paniers :

– Consommer : la consommation reflète en partie notre qualité de vie, elle pèse de son poids dans notre équilibre personnel.
– Investir : l’investissement sert à préparer l’avenir et surtout les vieux jours.
– Épargner : l’épargne sert à se prémunir contre les coups durs de la vie.

 

1. Gagner de l’argent et consommer

Quand votre consommation devient le reflet de qui vous êtes profondément et de ce à quoi vous aspirez intensément, alors on peut penser que vous êtes la personne la plus épanouie au monde.

C’est pourquoi la quête doit toujours être de gagner autant d’argent que nécessite son accomplissement personnel.

Si vous vous contentez d’en gagner moins alors que vous aspirez à plus ; ou si vous vous efforcez à gagner toujours plus alors que vous n’en avez pas besoin, vous êtes dans les deux cas dans un déséquilibre certain.

L’accomplissement de tout un chacun n’est de fait pas conditionné à la détention de sommes d’argent incalculables ou à une consommation effrénée de choses et d’autres dont on n’a pas toujours besoin.

Pour autant, vivre c’est aussi consommer et tout le monde a besoin de gagner de l’argent un tant soi peu pour pouvoir consommer.

 

2. Gagner de l’argent et Investir

Il faut déjà enlever cette idée reçue de votre esprit : investir n’est pas un privilège réservé aux riches.

En règle générale, Investir c’est prendre une part des revenus de son travail et la dédier à une opération financière (au sens large) dont on espère qu’elle générera des revenus additionnels.

Il est indispensable de comprendre cela car en pratique une société qui n’est pas malade se contente de permettre à chaque citoyen de pouvoir assumer ses besoins physiologiques et de sécurité avec les revenus de son travail.

Et c’est précisément ça le luxe et le piège du salariat. D’un côté il vous garantit un revenu à la fin du mois. De l’autre, il veille à ce que vous ne gagniez pas de trop, pour s’assurer que vous ayez toujours besoin de travailler et de produire pour votre patron.

C’est pourquoi dans la plupart des cas, ce sont les revenus de l’investissement qui vont financer vos besoins d’accomplissement, d’épanouissement (total).

Il est donc primordial d’investir dès maintenant. Ce faisant, La maîtrise du risque doit être votre maître dans la sélection des investissements. Plus vos flux de trésorerie sont importants, plus vous pourrez opter pour des placements risqués.

Investir n’est pas miser au casino.

L’intérêt de l’investissement c’est précisément de générer des revenus additionnels, créer des situations de rente et aussi constituer une épargne. A terme, tout capital bien investi à vocation à se transformer en épargne pour les vieux jours, voire un héritage pour ses descendants.

 

3. Gagner de l’argent et épargner

L’épargne doit être prise pour ce qu’elle est, c’est à dire une cagnotte qu’on constitue pour palier aux imprévus de la vie. L’erreur est de penser qu’une grosse épargne peut nous soustraire au besoin de gagner de l’argent ou même à celui d’investir.

 

Gagner de l’argent et être équilibré, avec des œufs dans chaque panier

Rappelez-vous :

1. Il faut consommer car c’est de là que vient votre épanouissement.

2. Il faut investir car ce sont les revenus de vos investissements qui doivent financer votre épanouissement tandis que les revenus de votre travail fiancent vos besoins primaires (se loger, se soigner, se vêtir, etc…).

3. Il faut épargner car l’avenir est toujours plein de surprises. L’épargne permet de ne pas être désemparé en cas de coup dur et peut servir aussi de capital de départ pour de futurs investissements.

À chaque instant de notre vie, nous devrions tous avoir des œufs dans chacun de ces trois paniers.

À des moments ponctuels un panier pourra se retrouver vide au bénéfice des autres. Mais jamais ô jamais vous ne devez avoir plus d’un panier de vide.

Et dès que possible, il faudra toujours s’assurer de retourner à l’équilibre en consommant, en investissant et en épargnant.