Creer son entreprise

8 astuces pour améliorer facilement la trésorerie de son entreprise

Si vous être patron d’une PME ou d’une start-up en pleine croissance, vous savez à quel point la question de la trésorerie en banque est pesante. Combien d’argent il vous reste ? Allez-vous pouvoir payer les salariés et les fournisseurs ce mois ?

Si vous rentrez plus d’argent que vous n’en dépensez ? Alors tous les signaux sont au vert. À contrario, si chaque mois vous finissez dans le rouge, l’enlisement n’est pas bien loin.

Voici 8 astuces pour vous aider à développer votre trésorerie afin que vous n’ayez plus besoin de scruter chaque matin la situation bancaire de votre entreprise.

 

1. Ayez une analyse détaillée de votre trésorerie

Le fait de regarder votre compte bancaire tous les jours pour savoir si vous êtes dans le rouge ne vous dit rien sur la structure de vos dépenses.

Il est important d’analyser vos sorties d’argent. Le but est d’identifier les postes superflus ou ceux que vous pourrez compresser si jamais vous avez besoin de réduire le train de vie.

Une solution d’analyse comptable telle que QuickBooks peut vous aider à suivre tous vos comptes en un seul endroit. De plus, elle permet de générer des rapports et des graphiques qui lèveront tous les secrets de votre trésorerie.

 

2. Baissez vos charges

Lorsqu’une entreprise est en pleine croissance, elle a tendance à investir dans différents projets, outils, services… Qui avec le temps ne s’avèrent pas tous indispensables. Scrutez vos dépenses une à une et ne gardez que celles dont vous avez irrémédiablement besoin.

Est ce que vous dépensez de l’argent sur des webservices que vous n’utilisez pas vraiment ? Payez-vous une main d’oeuvre dont vous pouvez vous passer pour le moment ? Pouvez-vous négocier une baisse de vos mensualités de crédit ou de leasing ?

Pour une trésorerie saine, la démarche sera d’avoir les charges mensuelles les plus basses possibles. Alors pour tout ce qui est crédit, leasing, privilégiez les mensualités les plus faibles par rapport à la durée du contrat.

 

3. Alimentez votre trésorerie en facturant dès que possible

La facture est le point final à tout service rendu. Alors n’attendez pas, facturez vos clients aussitôt la prestation bouclée. Et pour gagner encore du temps, optez pour des factures dématérialisées, que vous pourrez envoyer par email.

Aussi, méfiez-vous des frais liés à vos transactions financières. Par exemple, évitez d’avoir plusieurs comptes bancaires. C’est autant de frais multiples sur lesquels vous économiserez. Si vous utilisez des solutions tierces pour le paiement dématérialisé de vos clients, pensez à faire baisser leur commission au fur et à mesure de votre croissance.

 

4. Boostez votre trésorerie en encaissant vos factures en avance, grâce à l’affacturage

Peu connu des jeunes entrepreneurs, l’affacturage ou factoring, est pourtant une solution radicale pour sécuriser sa trésorerie en luttant contre les défauts de paiement.

En passant par des acteurs tels que Bibby Financial Services, vous touchez 90% de votre facture à l’instant où vous leur transmettez une copie. Ensuite ils se chargent de recouvrir la totalité de la facture, et vous verse le solde à l’expiration du délai de paiement.

 

5. Payez vos fournisseurs le plus tard possible

Repoussez le paiement de vos prestataires tant que vous le pouvez légalement et tant que cela n’affecte pas votre relation commerciale.

Par contre faites bien vos calculs avant, pour être sur que le bénéfice recherché (plus de trésorerie pour vous) justifie les risques (pénalités financières).

 

6. Demandez une caution ou un paiement partiel sur les gros contrats

Par exemple, une agence de développement web peut facturer 10% du total dû à la signature du contrat. Puis 30% à la validation du cahier des charges, et le solde à la livraison.

En procédant ainsi, l’entreprise peut générer suffisamment de trésorerie pour financer l’achat de matériel et le salaire de ses employés.

 

7. Utilisez des cartes de crédit business pour capitaliser sur vos dépenses

Privilégiez des cartes telles que American Express qui offrent 2 avantages majeurs.

D’abord vos dépenses sont débitées sur votre compte bancaire 28 jours minimum après l’arrêté des comptes. Par exemple vous utilisez votre carte du 1er au 31 janvier. Le 1er février American Express vous signale que vous avez dépensez 1 000€ sur la période écoulée. Et ils vous prélèvent les 1 000€ le 1er mars. Donc pour une dépense effectuée le 1er janvier, il y a jusqu’à 60 jours de carence avant que votre trésorerie ne soit impactée.

Par ailleurs, avec une carte American Express, vous cumulez des points fidélité qui peuvent se transformer en miles. C’est un capital non négligeable qui peut vous permettre d’obtenir des billets d’avion gratuits, ou des services à prix réduits.

 

8. Mettez en place une belle autorisation de découvert avant d’en avoir besoin

Malgré tous vos efforts pour assainir votre trésorerie, des mauvais concours de circonstances peuvent conduire à la panne sèche.

Parce que la banque prête peu quand vous êtes vraiment dans le besoin, il vaut mieux vous construire un coussin de sécurité qui vous aidera pendant les moments difficiles.

Pour cela, profitez quand votre business est au top pour négocier l’autorisation de découvert la plus large possible. 10, 20, 50, 100 mille euros si possible.

Vous aurez ainsi un levier tactique prêt à dépanner votre trésorerie le temps de votre traversée en aux troubles.

Que pensez-vous de cette actualité ?

04.07.19 | Creer son entreprise

CADRES Forum
CADRES Forum
À travers le monde



Plus dans Creer son entreprise